MINUSSI Marco sculpture métal jardins

fleur

 

Le mouvement est la 4ème dimension de mes sculptures. Il me permet de donner un supplément d’âme.

Le mouvement peut être suggéré, en particulier celui du vol par la pose de du héros, de l’oiseau ou du poisson. Le mouvement de l’air, le vent, est montré indirectement par le mouvement de ce qu’il fait bouger : les voilures des sculptures comme dans le cas de la rotation des pales. Dans ce cas, il révèle le déplacement. Dans d’autres oeuvres, le mouvement est direct : une bille qui roule dans une descente et le mouvement nait, capte l’oeil et l’emmène à sa guise.

Le passage d’une pale à une autre pour une éoliènne ou le moment d’une bille qui roule donnent une idée du temps qui passe alors que le visiteur regarde à la manière d’un balancier de pendule.

Et comme l’a écrit François Villon, il y a quelques temps :

Bien sçay, se j’eusse estudïé
Ou temps de ma jeunesse folle
Et a bonnes meurs dedïé,
J’eusse maison et couche molle...
Mais quoy ! je fuyoie l’escolle
Comme fait le mauvaiz enffant.
En escripvant ceste parolle,
A peu que le cueur ne me fent.

(François Villon, Testament XXIV)

2 votes. Moyenne 3.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site