CORBEAU Caroline

   

Caroline CORBEAU

Mobilier Sculpture Acier

 

De ses parents amateurs d'art et collectionneurs avertis, Caroline Corbeau a reçu, dès son plus jeune âge, l'amour du beau sous toutes ses formes, en cotoyant au quotidien sculpture, peinture et mobilier d'art. A près des études d' Arts Plastiques à l' Atelier Letellier à Paris, Caroline se lance dans le monde passionnant, mais exigeant de la sculpture. Très vite, son talent est reconnu et récompensé, avec un 1er Prix de Sculpture en 1997 à Chateau-Gontier (Mayenne), alors qu'elle n'a que 30 ans. Cette prestigieuse récompense sera vite suivi de nombreuses autres : Prix Dunhill International en 1998, lauréate du concours national «  Jeunes Créateurs » des Ateliers d'Art de France en 2000 ou 1er Prix Européen des Fèvres à Rouen en 2007.

 

Simplicité complexe

Le matériau que Caroline Corbeau privilégie, le métal, n'est certes pas le plus facile à travailler, mais c'est aussi celui qui lui offre sa plus belle forme d'expression artistique.

Parmi ses innombrables déclinaisons, l'acier lui permet la construction de structures à la fois brutes et complexes, sous leur apparente simplicité. Cette simplicité complexe lui est inspirée, depuis toujours, par ses trois « Maîtres » : Soulages pour sa peinture sans concession et son travail obsessionnel sur les infinies nuances de sa couleur fétiche, le noir. Rothko et ses « champs colorés » qui procèdent du traitement de la couleur en aplats à bords indécis, jouant avec les formes géométriques. Jean-Michel Franck, enfin, le mythique décorateur et créateur de mobilier qui a su épuré le style Art Déco, en lui offrant un élégant minimalisme bienvenu.

 

Un travail unique de l'acier

Mais au-delà de ces trois génies de l'Art contemporain, c'est avant tout la matière brute, son acier fétiche, qui inspire l'artiste et ses innombrables possibilités de transformation, grâce à sa capacité à accepter des traitements de surface, comme les patines, les polissages, peintures, oxydations et recouvrement de matières diverses.

La création de Caroline Corbeau s'articule en deux étapes majeures, centrées sur son travail inédit et original de l'acier :

  • Une première période dévolue à un travail de découpes, de pliages et de cintrages de plaques de métal traitées à la manière de l'art japonais des origamis.

  • Une seconde période consacrée à la création de meubles-sculptures conçus sur la base de coffrages protéiformes et mettant en valeur la pureté de son travail et la beauté du matériau, sans ornement inutile.

 

Du meuble comme une oeuvre d'art

Son style à la fois organique et géométrique, sa création volontairement épurée et son extrême talent à jouer avec les formes donnent naissance aujourd'hui à un mobilier à l'élégance intemporelle. Créant avec le même sens des proportions tables basses, chaises, guéridons ou console qu'elle édite elle-même, Caroline Corbeau entre désormais dans la cour des grands, avec ses pièçes uniques, comme le canapé « Barnabé » mêlant la pureté poussée à l'extrême de l'acier et la douceur tactile du cuir blanc.

 

      

3 votes. Moyenne 4.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site